Aller au contenu principal

Conseiller National

23 juin 2013

Être conseiller national, qu’est ce que cela veut dire?

Qui sont les conseillers nationaux ? Par qui sont-ils élus?

C’est pour apporter quelques éléments de réponse que j’ai rédigé ce billet.

Pour que les médecins, qu’ils sont censés représenter, et le public qu’ils ont pour mission d’éclairer, sachent un peu mieux, sinon qui ils sont, au moins d’où ils viennent.

Chaque Région en France métropolitaine et d’Outre-Mer a un ou plusieurs conseillers nationaux.

Ne me demandez pas comment ont été établis ces représentations, je serais bien en peine de vous le dire.

Ce n’est  pas lié au nombre de médecins inscrits dans un territoire, ce serait trop simple…

Non, j’ignore d’où viennent ces chiffres, aujourd’hui plus équilibrés qu’hier, mais encore loin d’être équitables.

Qui sont les électeurs?

Tous les médecins le savent, les conseillers départementaux sont élus au suffrage universel des médecins.

Au niveau régional, pour siéger au Conseil Régional de l’Ordre, chaque conseil départemental vote pour le ou les conseillers régionaux qui le représenteront.

Au niveau national, ce sont les conseillers titulaires des conseils départementaux d’une région qui élisent leurs représentants au conseil national.

Sauf pour la région Île de France. Et les départements d’outre-mer.

Si la ville de Paris a 5 représentants au conseil national, chaque autre département de la région parisienne a aussi son représentant.

Ainsi pour être élu, un conseiller départemental de la région parisienne fait campagne dans son département.

Selon les régions, un provincial va faire campagne dans 1 à 8 départements.

Pour ma région Provence Alpes Côte d’Azur, j’ai fait campagne dans 6 départements sur un territoire qui comporte plus de 400 km de part et d’autre….

Dans une région qui compte deux grandes villes, Marseille et Nice. Deux CHU. Deux zones d’influence inégales.

A suivre…

Publicités

From → CNOM

8 commentaires
  1. Bonjour Jac

    Combien y-a-il de femmes élues au conseil national ?

    • Bonjour Dominique.
      3 dans la nouvelle configuration, 4 avant.
      Sur les 4 d’avant, une n’était pas sortante, une était sortante et a été réélue, une était sortante et ne s’est pas représentée, et moi, pas réélue, donc 4-2=2.
      Et une nouvelle a été élue. Donc 3 en tout… A quand la parité?

  2. jlclouet permalink

    Nous pourrons revenir longuement et sans doute en pure perte sur ce mode électif du CNO totalement déphasé avec la réalité du terrain. Sur le renouvellement qui vient d’avoir lieu, la grande majorité dépasse la soixantaine voire la septentaine.
    On compte 2 quadras, et 4 quinquas!
    Le CNO ne publie pas l’age des femmes élues, on se demande bien pourquoi??? Ce n’est pas une honte.

    Ce mode électoral ou des titulaires élisent des représentants régionaux ou nationaux frise plus la cooptation qu’un vrai processus électoral.

    La rémunération des élus au conseil national est elle aussi choquante. A l’origine, l’indemnisation devait servir à compenser une perte de revenus de leur manque d’activité.
    C’est devenu aujourd’hui une vraie rémunération et pour la grande majorité des élus l’occasion de doubler leur retraite.

    Les unions versent des indemnités aux élus mais pour eux, il s’agit forcément de personnes en activité. Un retraité ne pouvant pas définition être élu.

    La parité n’est pas présente non plus dans les conseils départementaux mais les femmes s’investissent de plus en plus. Nous le constatons. J’ai pour ma part laissé ma place au CRO pour promouvoir l’arrivée d’une de nos collègues.

    Nous sommes encore loin de la limitation des mandats et du non cumul!! J’ai même entendu un conseiller s’esbaudir devant la fraicheur d’esprit d’un octogénaire. Comme quoi on trouve toujours des arguments simples pour aller dans le sens de ses propres idées…..

    Dans une représentation professionnelle, il ne faut pas confondre esprit brillant et esprit pratique et pragmatique au service d’autrui. Le représentant peut avoir de très bonnes idées mais totalement déconnectées des réalités du terrain. Pire encore, une fois élu, vouloir le bien des autres par des mesures plus ou moins coercitives et qui lui seront bien sûr inapplicables puisqu’il ne sera lui même plus du tout concerné.

    Bref, il ne faut pas trop s’étonner du manque de participation des confrères aux élections départementales tant l’image de la composition du CNO qui leur est renvoyée est décalé de leur réalité.

    Par « amusement », j’ai ressorti de mes étagères, les thrombinoscopes. Elu depuis 1996, je constate la présence au CNO de plus de la moitié des mêmes élus!
    Beau renouvellement en effet, et nous constatons que la réforme qui introduit un renouvellement par moitié n’a pas eu l’effet escompté. Voir que dans certaines régions ou départements, iil n’y a que le nombre de candidats égal au nombre d’élus nécessaires!!! ce ne sont plus des élections mais des nominations!

  3. C’est bien ce que je pensais. La première moitié du renouvellement était déjà très majoritairement masculine. De la même manière que l’on peut s’intéresser au genre des élu(e)s, pourriez vous nous communiquer la moyenne d’âge de ces derniers? On pourrait ainsi se faire une idée par rapport à la moyenne d’âge des médecins en France.
    Enfin, il pourrait être intéressant de déterminer le taux de renouvellement de ce conseil. Ce qui revient à s’intéresser au nombre de conseillers nationaux nouvellement élu(e)s. Cela peut donner une bonne idée de la dynamique d’intégration de ce regroupement de professionnel. C’est aussi un moyen détourner pour apprécier le niveau d’attachement que peuvent éprouver certain(e)s à cette fonction.
    Bien à vous,

  4. jlclouet permalink

    lors du « renouvellement » de la moitié du conseil national voici la répartition des ages:

    2 quadragénaires
    3 quinquagénaires titulaires et 1 suppléant
    14 sexagénaires titulaires et 1 suppléant. à noter que ceux ci dépasseront les 70 ans dans 6 ans au terme de leur mandat dont ils solliciteront forcément le renouvellement.
    6 septuagénaires dont 4 seront seront octogénaires dans 6 ans.

    On m’a demandé pourquoi je ne voulais pas attendre pour présenter ma candidature?? à 55 ans, j’ai fait remarquer que je pouvais encore apporter un peu de pep’s!
    Dans 6 ans, c’est à dire à 61 ans, si la vie m’est favorable, je n’aurai plus le punch nécessaire à un combat que j’ai mené lors de ma vie professionnelle.
    Ayant organisé ma vie autrement, je regarderai l’institution avec le détachement nécessaire et un certain apaisement amusé….

    PS: 2 femmes: Mme Stoven, Mme Parrenin.

  5. Si je comprends bien votre présentation, seulement 2 conseillers sont fraichement élus, les autres étant sortants ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :